Si vous ne voyez pas ce message correctement, consultez-le en ligne.

EDITO

L'ALGÉRIE à l'honneur

« Plus que jamais, le Festival du film arabe de Fameck se place pour cette 28e édition sous le signe de la rencontre et du partage. Cinéphiles, curieux et bénévoles s’amalgament avec bonne humeur autour d’une passion commune, le cinéma. Un cinéma exigeant, qui témoigne, qui questionne, qui divertit, aussi, mais surtout qui ne laisse pas indifférent, empreint des émotions les plus diverses. Un pont entre le passé et le présent qui réunit toutes les cultures en un seul lieu, un seul art. Notre Cité sociale se fait réceptacle de ces cultures, accueillant chaque spectateur avec le sourire, autour d’un thé à la menthe. Plus de 15 000 festivaliers sont ainsi attendus pour cette édition qui met l’Algérie à l’honneur, seul pays du Maghreb à avoir remporté une Palme d’or. C’était en 1975, avec Chronique des années de braise de Mohamed Lakhdar-Hamina, qui nous fera la joie de nous en parler. Un festival rempli de surprises que nous vous invitons à (re)découvrir. Excellentes projections à toutes et à tous. »


Anne-Marie Hennequin-Botkovitz
Présidente du Festival et de la Cité sociale de Fameck

3 QUESTIONS À SLIMANE DAZI

Photo © Lola Hakimian

Le comédien Slimane Dazi, que l’on a pu admirer dans Le Prophète de Jacques Audiard ou Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, a accepté d’être le président du Festival pour cette nouvelle édition.

Quelle a été votre réaction en apprenant que vous alliez présider le jury ?
C’était une agréable surprise ! J’étais déjà venu au Festival pour présenter un film et j’y avais fait de très belles rencontres. J’avais été touché par le fait que ce soient des gens du centre-ville, franco-français, qui promeuvent un festival du film arabe, dans la banlieue ouvrière de Metz. C’est un très bel acte de générosité.

Quelle vision du cinéma algérien avez-vous ?
Elle est lointaine, de par ma situation géographique, car je vis en France et parce que j’ai surtout en mémoire le cinéma algérien des années 1970, comme les films de Merzak Allouache. Mais j’ai cru comprendre qu’il y a une vraie qualité d’écriture chez les jeunes auteurs algériens d’aujourd’hui, même s’ils manquent de moyens techniques pour la développer davantage à l’écran. Ils n’ont rien à apprendre de personne.

Qu’attendez-vous du festival en tant que président et spectateur ?
De voir de bons films… J’espère être agréablement surpris, rêver, voyager, comme l’enfant que j’ai été et que je reste encore quelque part. Mais j’attends aussi de réfléchir, en tant que l’adulte et l’artiste que je suis...

Fellag à Fameck !

Triple actualité pour l’humoriste Fellag à Fameck ! Vous pourrez discuter avec lui le 9 octobre à 20h en salle Victor Hugo où il viendra parler de son métier et de ses rencontres déterminantes et offrira une séance de dédicaces de ses ouvrages à 21h. À 21h30, vous pourrez l’applaudir en tant que comédien avec la projection du film Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau, sorti en 2012. Enfin, il vous fera rire le 10 octobre à 20h30, à la Passerelle de Florange, lors de son nouveau seul en scène, Bled Runner.

Zoom sur…
Les films de fiction algériens du Festival

Évidemment, c’est l’Algérie qui occupe une place de reine dans la programmation du Festival. Ça commence avec L’Étoile d’Alger de Rachid Benhadj, sur l’impossibilité d’exercer son art dans une société islamiste. Dans Le Puits de Lotfi Bouchouchi, un village assiégé par des soldats joue sa survie. En attendant les hirondelles, de Karim Moussaoui, a eu les honneurs du dernier Festival de Cannes, dans la section Un Certain Regard. Timgad de Fabrice Benchaouche raconte un archéologue qui se penche sur son passé. À mon âge, je me cache encore pour fumer de Rayhana, une comédie dramatique féministe sortie en France cet été. Hors compétition, on retrouvera Chronique de mon village de Karim Traïdia sur les conditions de vie d’un village algérien pendant la guerre, Le Crépuscule des ombres de Mohammed Lakhdar-Hamina avec Thierry Neuvic et Bernard Montiel ou Tales of Africa qui témoigne de la qualité des films d’animation d’Algérie. En somme, un cinéma d’une extrême diversité.

42 films en compétition !

Algérie donc, mais aussi Liban, Tunisie, Palestine, France, Maroc, Égypte… Telles sont les différentes nationalités des films qui vont concourir cette année, comme autant de témoignages de la productivité actuelle des films issus du monde arabe. Pour cette nouvelle édition, 28 longs et 14 courts-métrages se retrouvent en compétition, répartis entre les six prix décernés par les membres du jury : Grand Prix, Prix de la Presse, Prix du Jury Jeunes, Prix du Documentaire, Prix du Public et Prix du Court-métrage. Qui succédera à Clash ? Réponse le 15 octobre prochain !

Participez au Week-end

Les Cahiers du cinéma

Samedi 7 et dimanche 8 octobre, aura lieu le Week-end Les Cahiers du cinéma. Le thème de cette nouvelle édition, présentée par le critique Thierry Méranger, sera « Où va le cinéma algérien ? » Une réflexion menée par le partenaire du Festival, Les Cahiers du cinéma, autour de la projection des films En attendant les hirondelles et Le Puits.

À vos agendas !

MERCREDI 4 OCTOBRE à 15h > La Marmite aux histoires. Lecture de contes pour les 7-11 ans à la Médiathèque.

VENDREDI 6 OCTOBRE à 15h > Table ronde « Promouvoir l’art et la culture arabes », à l’Hôtel de ville. Entrée libre. En partenariat avec la revue QANTARA de l'Institut du Monde Arabe

VENDREDI 6 OCTOBRE à 20h > Soirée contes. Un spécial Mille et Une Nuits, avec Jihad Darwiche, à la Médiathèque.

SAMEDI 7 OCTOBRE à 17h > Table ronde « Les Fantômes de la guerre civile dans le cinéma libanais », salle Victor Hugo. En partenariat avec la revue QANTARA de l'Institut du Monde Arabe

Cité sociale de Fameck (administration / animations)
2 rue de touraine - 57290 Fameck / citesociale@wanadoo.fr


Ligue de l’enseignement FOL Moselle (programmation et cinéma)
3 rue Gambetta - 57000 Metz / Tel. +33 (0)3 87 66 10 49 / cineligue57@gmail.com


Rédaction Mélanie Carpentier & Julien Wagner (La Veilleuse)
Conception SG Organisation / Nancy - www.sg-organisation.com

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos messages, suivez ce lien :

Veuillez me retirer de votre liste de diffusion