Vous recevez cette lettre suite à votre inscription pour suivre les activités et découvrir les ressources de l'APIC.
Pour changer votre adresse de réception, utilisez le lien de désabonnement ci-dessous puis réinscrivez-vous via le site de l'Apic.

Désabonnement : je ne souhaite plus recevoir la lettre

 Bulletin trimestriel

Lettre n°2 - Mars 2016

  L'APIC sur tous les fronts    

 




Affiche des journées Cava et liège





Las Medulas et les anciennes mines d'or

La Macérienne -  l'étang aménagé - le grand atelier de mécanique - centrale hydroélectrique 

L’APIC au Musée de Terrassa (Catalogne)
Un petit groupe d’entre nous participe aux journées « Cava et liège » au Musée des Sciences et des Techniques de Catalogne, à Terrassa. L’intervention que nous avions faite à Reims lors de la présentation de l’ouvrage écrit par l’entreprise Oller sur son fondateur, le catalan Francesc Oller, les travaux de Denis McKee sur un autre bouchonnier non moins talentueux, Martin Camà, consul d’Espagne à Reims avant 1914, ont attiré l’attention de nos amis sur le sujet et ils ont monté une journée d’étude en invitant Denis McKee comme guest star ! A la suite, une excursion est prévue au cours de laquelle nous assisterons au « pelage » d’un chêne, nous visiterons l’entreprise Oller catalane et le musée du liège de Palafrugell. L’histoire de ces catalans en Champagne est un chapitre peu connu et pourtant décisif. Nous y reviendrons.

Annonce sur la page du Musée des Sciences et des Techniques


D’Ekaterinbourg à Suippes avec l’APIC !
À la suite de leurs aînés venus précédemment, un groupe d’élèves russes accompagnés par leurs enseignantes vient de passer une semaine à Suippes, (Marne), du 19 au 26 mars 2016. Ces élèves d’une dizaine d’années ont connu un véritable bain de langage puisqu’ils logeaient chez des enfants de leur âge. Ils ont mis leurs pas sur les traces des 1ère et 3ème Brigades russes qui ont combattu dans la région et notamment au fort de La Pompelle. Ce voyage fait partie du projet “Guerre et paix”, dans le cadre duquel s’est tenu le colloque déjà publié et où les enseignantes de ces élèves étaient intervenues.



Espagne et Patrimoine : carnet de route
Au retour du voyage d’étude de l’APIC en Espagne en juin 2015, Patrice Gielen a donné une conférence à la médiathèque de Jonchery-sur-Vesle. Ce « carnet de route » associe d'une part la découverte des patrimoines de grandes villes espagnoles - visite des quartiers historiques, patrimoines religieux, militaires, musées - et d'autre part l'étude des patrimoines miniers et industriels remarquables moins connus.

Retrouvez quelques pages du carnet de route sur le site de l’APIC


La Macérienne
À l’occasion de l’annonce récente de l’engagement des travaux de réhabilitation de La Macérienne, René Colinet revient, dans l’émission « La page d’histoire » de Radio France Bleu, sur cet ensemble architectural emblématique de l’industrialisation de la fin du XIXe siècle dans les Ardennes et sur l’épopée de son fondateur, Gustave Adolphe Clément-Bayard.

Cinq épisodes à écouter et documents à revisiter sur le site de l’Apic


 
  Les mercredis du patrimoine  
 

Manipulation des aiguilles sur le barrage 

Les barrages sur la Meuse
VNF, l'établissement public Voies Navigables de France, procède actuellement au remplacement de 29 barrages manuels existants sur les bassins de l'Aisne (6) et de la Meuse (23) par des barrages automatisés.
Le mercredi 15 octobre 2014, un groupe de l'APIC a pu visiter deux ouvrages :

- d'une part le nouveau barrage mobile à clapets de Monthermé mis en service en 2001, composé de six clapets métalliques de 15 m de long et 4,70 m de haut, en remplacement de l'ancien barrage à aiguilles datant de 1875 et démoli après les travaux du nouveau barrage,

- et d'autre part, le barrage à aiguilles de Laifour au pied des « Dames de Meuse » encore en service mais qui sera remplacé par un barrage gonflable. Le responsable du service nous a fait une démonstration de la manipulation des « aiguilles ».

Vidéo et diaporama à voir sur le site de l'APIC
Document technique VNF à télécharger
Carte cliquable des ouvrages remarquables sur le site VNF


Prochaine visite le 15 juin « À la recherche du passé industriel : la petite Commune et la grande Commune en Ardenne du nord ».

Voir la programmation sur le site 


 
  Les trésors de l'APIC  
 

Sortie des ateliers de la filature Harmel

Nous avons mis en ligne, avec l’accord de son auteur et de l’éditeur, la thèse de Pierre Trimouille sur  Léon Harmel et l’usine chrétienne du Val des Bois (1840-1914). Monsieur Trimouille a pu consulter les archives de l’entreprise à une époque où elles n’avaient pas encore été dispersées. Son ouvrage, écrit avec toute la rigueur et l’honnêteté qui le caractérisent, n’en est que plus précieux. Il est une référence incontournable pour qui s’intéresse à cette dimension particulière de l’industrie.

Lire, télécharger sur le site de l'APIC


 
  Le coup de cœur  
 

 Le moulin de la Fleuristerie


Fleurs artificielles

Le Moulin de la Fleuristerie
Une modeste forge, à l’entrée du village d’Orges, est acquise au début du XXe siècle par un industriel parisien qui veut y délocaliser son entreprise de pistils de fleurs artificielles. Il entend mettre à profit le système hydraulique toujours en place et la main d’oeuvre docile et bon marché que sont les jeunes filles des environs. Elles sont une quarantaine de pensionnaires hébergées dans l’ancienne halle transformée en dortoir et réfectoire.
Aujourd’hui, Annette fait toujours fonctionner devant le visiteur ou suivant les commandes, les machines de l’époque, intactes, qui nous renvoient à un passé pas si lointain. C’est un lieu phare du patrimoine industriel. C’est aussi un lieu de détente et de loisir au sein d’une campagne aimable. Le visiteur peut coupler sa visite avec celle de La Boisserie, la demeure très évocatrice du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises.


Voir le parcours photographique sur le site de l'APIC

Visiter le site internet du Moulin de la Fleuristerie


 
  Idée pour le weekend    
 

 Affiche de l'exposition François Kollar

Exposition François Kollar. Un ouvrier du regard
François Kollar (1904-1979), employé des chemins de fer dans son pays natal, la Hongrie, puis tourneur sur métaux dans les usines Renault de Billancourt, devient photographe professionnel à l’âge de 24 ans, à Paris. Reconnu pour son amour de la forme et sa grande maîtrise technique, il se voit confier en 1931 la plus importante commande photographique française des premières décennies du XXe siècle, publiée sous le titre La France travaille, et qui fera de lui l’un des grands reporters industriels de l’époque.
Exposition de photos au musée du Jeu de Paume du 9 février au 22 mai 2016.

En savoir plus sur le site du musée


 

 
  À lire, à voir  
 

Jusqu’au 24 avril, la très belle exposition L’Art Déco et Saint Quentin, aux anciens magasins des Nouvelles Galeries, qui à elles seules, valent le déplacement ! Entrée par l’Espace Saint Jacques, 14 rue de la Sellerie 02100 Saint Quentin.

En savoir plus sur le site de la ville de Saint-Quentin






Le nouveau site internet édité par l'association "Les Amis de Saint-Nicaise du Chemin-Vert". Il est illustré de belles photos d'un édifice peu connu des Rémois et enrichi d'un descriptif du contexte social du Chemin-Vert. On y découvre les artistes qui ont contribué, outre René Lalique, à faire de ce monument un édifice singulier et attachant.

Voir le site



Notre région publie de nombreuses revues de qualité, qui sans être spécifiquement consacrées au patrimoine industriel, l’éclairent vigoureusement. L’APIC a reçu dernièrement :

- La Vie en Champagne, n°85
Site de La Vie en Champagne


- Fontes, n°99, publiée par l’ASPM
Voir le site fontesdart.org


- Terres Ardennaises, n° 133
Site internet de Terres Ardennaises



Art Déco à Saint-Quentin

Tour lanterne de l'église St Nicaise

 
   

Retrouvez les informations et documents sur le site de l'APIC

 

  APIC - 7, Résidence de La Fournière 51300 MAROLLES